Structure associative - les chiffres
dossier: GESTION ASSOCIATIVE                                                          Retour Europassos
Rubrique : Généralités
_____________________________________________________ gestion associative / rubrique sommaire

A STUCTURE ASSOCIATIVE, Pourquoi ?
B LES CHIFFRES DU SECTEUR ASSOCIATIF

STRUCTURE ASSOCIATIVE … POURQUOI ?
Voir … Choisir…Créer…Faire vivre une passion…
Se mettre au service de….
En France;
La transformation du paysage économique et social a modifié en partie les rapports entre bénévolats travail social et partenariat. Le bénévolat est un lien social important. Dans une société où se modifient les relations humaines, il se trouve dans le cadre associatif, un enjeu économique très important. La liaison entre professionnels et non-professionnels, difficile auparavant, peut aujourd’hui s’établir au profit d’une cohabitation et d’une complémentarité.

L’évolution considérable de ce secteur dans la dernière décennie a vu d’une part les responsabilités s’élargir, mais surtout se développer de nouvelles perspectives dans plusieurs domaines (santé, environnement, sport, culture, recherche, solidarité…) et plus encore dans des enjeux nouveaux. Mais une ouverture vers l’extérieur et une modernisation trop rapide laissent toujours apparaître des déficiences comme les " sans papiers ", les exclusions, etc … Pourtant il est un fait inéluctable, les associations sont devenues employeurs. Celui-ci au niveau des emplois, est très apprécié pour sa souplesse d’utilisation. Il pallie en ce sens aux besoins collectifs qui ne peuvent pas être assurés par les pouvoirs publics, conscients aujourd’hui d’être devenus partenaires de cette pépinière d’emplois possibles et nouveaux. L’association trouve ainsi son originalité dans le fait que se côtoient salariés et bénévoles qui coopèrent. L’engagement est placé sous le signe d’un contrat moral qui précise les devoirs et les obligations des partenaires. Des hommes et des femmes se regroupent pour créer une association destinée à porter un projet.

Au- delà de l’esprit de cette culture, les associations sont hors d’une économie de marché classique bien qu’elles ne soient pas exclues des obligations légales concernant les déclarations sociales, fiscales, administratives, etc …Seules leurs actions " portées par les hommes et aux hommes " sont leur seul intérêt. Il n’en est pas moins vrai qu’elles restent confrontées à ces obligations légales et obligées d’assumer,  dans un rouage administratif et social peu connu. Leurs actions se trouvent inhibées par les méandres administratifs qui souvent dépassent leur vocation. La loi 1901 entend régir les associations selon des régles communes  juridiques, entité et fonctionnement de l'association loi 1901. .

Le but de la culture associative répond à une demande comme celle de : La libre association d’individus est d’une totale liberté. Pour créer, distribuer, évoluer, avancer et développer… ______________________________________________________________________________________________haut de page LES CHIFFRES DES ASSOCIATIONS Extrait préfecture de paris : " Les Associations Monde d’Emploi "
  •       Nombre des salariés employés par les associations : 1 300 000

  •                     dont équivalent plein temps 830 000
                        dont secteur social : 400 000                             
                        dont secteur éducatif : 80 000

    .       Nombre d’association employeurs : 1 200 000

    1 600 000 associations déclarées en France - 1 francilien sur 2 adhère à une ou plusieurs associations.

    Recensement et évaluations effectués par l’INSEE, le CICOS, la Fondation de France et le laboratoire d’économie sociale de Paris I. Le CREDOC à fait une étude récente (1999), les données sont très proches, il rapporte que 60 000 associations nouvelles se créent chaque année, entre-autres éléments complémentaires.

    _________________________________________________________________________________haut de page